Le bilan psychologique, test QI

Le bilan psychologique peut être motivé par différentes situations, le plus souvent ce sont les difficultés comportementales où cognitives, qui amènent parents et enseignants à s’interroger sur ce qui ne va pas.

Le bilan psychologique va permettre de reformuler le problème avec l’enfant et d’essayer de lui donner un sens, en le resituant dans son contexte. L’objectif n’est bien évidemment pas les chiffres en eux mêmes, mais surtout la signification qu’il peuvent avoir compte de tenu du contexte de l’enfant, de son vécu, de sa manière d’être et de son état psycho-affectif. Le compte rendu des parents, les dessins de l’enfant et son discours autour des tests projectifs sont autant d’informations permettant d’obtenir une image de l’enfant dans sa globalité.

 

Les Bilans Psychométriques

Enfants, Ados, Adultes

Le bilan psychométriques se déroule généralement en trois à quatre séances

  • La première séance dure entre 45 et 75 minute, commence par une prise de contact, une analyse de la demande et si nécessaire se termine par une évaluation psychoaffective ( en fonction du cas projectifs, dessin)
  • Le test d’efficience intellectuelle (QI) dure environ 2h00, et se passe en une ou deux séances selon les capacités du sujet.
  • La séance de restitution des résultats avec conseils et orientation (1h).
  • Le coût global d’un bilan psychométrique, avec compte rendu écrit et détaillé, sera  fonction de la durée du test et  du coût de  la batterie utilisée. Ainsi le prix d’un Wisc v s’élève à 250€ pour les enfants de 6 à 17 ans, et  celui d’un Wais IV  pour adultes à 250€. Pour les enfants de 3 à 5 ans, le prix d’un Wippsi s’élève à 290 €.

Pour le Wisc V il est possible de passer le test avec un  compte rendu non détaillé,  (données chiffrées uniquement). La restitution se fait alors immédiatement après le test,  et le prix s'élève à 170 Euro.

Vous avez la possibilité, si vous le souhaitez, de régler en plusieurs fois.

Les consultations psychologiques ne sont pas prise en charge par la sécurité sociale, mais renseignez-vous auprès de votre mutuelle, car selon le contrat que vous avez, un remboursement des frais peut être possible.

Les tests utilisés sont les batteries de Wechler les plus récentes, (Wisc V, et Wais IV) en version digitale sur Ipad à partir de 6 ans. Cette méthode validée scientifiquement conduit à une meilleure précision, car elle permet d’éviter les erreurs de cotation et de calcul. De plus l’administration assistée facilite la passation, et laisse au psychologue plus de ressources pour l’observation clinique du sujet face aux épreuves. Par ailleurs, les sujets sont évalués à partir d’un support qu’ils manipulent quotidiennement, ce qui tend à rendre l’examen plus écologique et attrayant pour les enfants.

 

Le test de QI

Le test de QI permet d’obtenir des informations concernant le niveau d’efficience intellectuelle de l’enfant et ses points de force et de faiblesse, pour y dégager des éventuelles pistes par lesquelles l’enfant évoluera le mieux.

Nombreux sont les enfants souffrant d’un trouble instrumental, (les dys, troubles graphomoteurs ….) Or bien qu’étant isolé, ce handicap générera des difficultés importantes et pénalisantes dans toutes les matières à l’école. L’échec scolaire aura alors un effet immédiat sur l’estime qu’a l’enfant de lui-même, ils se croira réellement incapable, se fixera dans une position de faible et aura tendance à fuir tout forme d’investissement dans le travail. L’ennui et le stress issu de cette situation pourra ensuite entraîner des troubles du comportement.

La réussite d’un test de QI ne dépend ni des acquis scolaires ni des capacités graphomotrices, la passation est spécialement stimulante pour l’enfant, qui est amené à fournir un effort intellectuel intense, ce qui lui apporte une grande satisfaction. Cette expérience permet à l’enfant de se repositionner, en prenant conscience de ses capacités et en repensant le rôle du trouble instrumental. L’effet thérapeutique peut alors être immédiat. Par ailleurs le bilan motivera la mise en place d’un projet personnalisé à l’école, qui aura pour objectif de fixer des objectifs réalistes tenant compte des difficultés de l’enfant, mais aussi de ses capacités, de valoriser ses efforts et de le réconcilier avec les apprentissages.

Le test de QI est particulièrement conseillé pour les enfant qui semblent précoces, surtout ceux qui ont des difficultés d’intégration à l’école et une estime de soi peu élevée. C’est presque quotidiennement que nous rencontrons ce phénomène si bien décrit par le Pr Revol.

Pour un enfant qui se considérait à tort comme « nul » ou « fou », différent des autres enfants, le diagnostic est primordial. Les explications données par le psychologue d'enfants lors du bilan de restitution apportent un éclairage et un soulagement pour toute la famille. L’enfant peut mettre des mots sur le sentiment de différence qu’il ressent au plus profond de lui-même consciemment ou inconsciemment.

Par ailleurs Le repérage de la précocité est utile à tout instant du développement. Très tôt, il permet d’anticiper la survenue de troubles du comportement en proposant aux parents de certains nourrissons difficiles des stratégies éducatives simples et efficaces. Plus tard, la révélation de la précocité apporte une explication rationnelle aux troubles d’adaptation rencontrés par les enfants intellectuellement précoces en maternelle. Enfin, des les classes primaires, l’identification des profils spécifiques des EIP permet aux enseignants et aux familles de s’adapter à leurs particularités affectives et cognitives.

O. REVOL – J. Louis and P. FOURNERET

Extrait de « L’enfant précoce signes particuliers »- Neuropsychiatrie de l’Enfance et de l’Adolescence Volume 52, Issue 3, May 2004, Pages 148-153 Pris du site de l’ANPEIP